1870 – 1880

1870
[Multiple Authors], Bulletin officiel des Établissements français de l’Inde, volume 43, issues 1 to 12, Pondicherry: Imprimerie du Gouvernement, 1870.
British Library

GRANDIDIER, Alfred, Voyage dans les provinces méridionales de l’Inde, Paris: Lahure, 1870, 192 pp.
NUMM- 5681800 | Gallica

LAUDE, François-Nicolas (ed.), Dupleix. Le Siège de Pondichéry en 1748. Extrait des Mémoires inédits de Rangapoullé, divan de la compagnie des Indes, Pondicherry: Imprimerie du Gouvernement, 1870, 91 pp.

MOULENQ, François, Un chapitre de l’histoire des colonies françaises au XVIIIe siècle, Montauban: Imprimerie de Forestié, 1870, 52 pp.
NUMM- 5837069 | Gallica

1871
[Multiple Authors], Bulletin officiel des Établissements français de l’Inde, volume 44, issues 1 to 13, Pondicherry: Imprimerie du Gouvernement, 1871.
Part 1 | British Library
Part 2 | British Library

ESQUER, A., Essai sur les castes dans l’Inde, Pondicherry: Saligny, 1871, 500 pp.
Google Books

Writers like Esquer, who based their findings almost entirely on the work of British scholars, saw caste as a divisive entity that reinforced the tyrannical oppression of a brahmanical caste to the complete neglect and absence of a sense of patriotism and nationalism. A Président du tribunal de Pondichéry, Esquer began his work with the Aryan invasion of India. The Vedic period of Aryan dominance was, for him, a pure and untainted era. The later brahmanical period was responsible for the development of the divisive and socially stagnant caste system. Esquer eventually noted the effects that the caste system had on limiting education, social development and the like.
[JM]

Les écrivains comme Esquer, qui fondent leurs conclusions presque uniquement à partir des travaux des chercheurs britanniques, voient dans les castes, un système qui, par le maintien de l’oppression tyrannique de la caste brahmanique, crée des dissenssions et aboutit à l’abandon complet du patriotisme et du nationalisme qui n’y ont plus de sens. En tant que Président du tribunal de Pondichéry, Esquer a commencé son ouvrage avec l’invasion aryenne de l’Inde. La période védique de la domination aryenne est, pour lui, une période pure et originelle. La dernière période brahmanique est responsable du développement du système de castes qui crée des tensions et qui ne permet pas à la société d’évoluer. Enfin, Esquer souligne que le système des castes empêche le développement de l’éducation et de la société, entre autres.
[JM/CJ]

1872বেংগগালী/(தமிழ்
[Multiple Authors], Bulletin officiel des Établissements français de l’Inde, volume 45, issues 1 to 13, Pondicherry: Imprimerie du Gouvernement, 1872.
Part 1 | British Library
Part 2 | British Library

[no author], Catalogue des plantes du parc colonial et du jardin botanique et d’acclimatation du gouvernement à Pondichéry, Pondicherry: Imprimerie du Gouvernement, 1872, 80 pp.
Google Books

LECONTE DE LISLE, Charles-Marie, Poèmes barbares, Paris: Lemerre, 1872, 351 pp.
IFN- 8618391 | Gallica

LENS, Louis de, Les correspondants de François Bernier pendant son voyage dans l’Inde:
lettres inédites de Chapelain, Angers: tous les libraires, 1872, 48 pp.
Google Books

PONSON DU TERRAIL, Pierre Alexis de, Le Dernier mot de Rocambole. V. Un drame dans l’Inde, 5 vols, Paris: Dentu, 1872, 463 pp.

THENON, André, À travers l’Inde, Paris: Lefèvre, 1872, 393 pp.
Gallica

1873
[Multiple Authors], Bulletin officiel des Établissements français de l’Inde, volume 46, issues 1 to 13, Pondicherry: Imprimerie du Gouvernement, 1873.
Part 1 | British Library
Part 2 | British Library

DELACOUR, Alfred, and Hector CRÉMIEUX, La Veuve du Malabar, Paris: Lévy, 1873, 114 pp.

FLOUR DE SAINT-GENIS, Victor Bénigne, pseud. (STELL, Georges), Une page inédite de l’histoire des Indes: le général de Boigne (1751-1830), Poitiers: Dupré, 1873, 438 pp.
Google Books

JACOLLIOT, Louis, Les Moeurs et les femmes de l’Extrême-Orient. Voyage au pays des bayadères, Paris: Dentu, 1873, 379 pp.

This book focuses the observation of the customs and culture of the Far East but concentrates more specifically on women. The narrator’s trip, which includes Aden, Suez, Ceylon and finally India, is full of anecdotes and observations relating to customs. After describing fakirs, tiger hunts, high-caste marriages and Brahmanic and Buddhist legends, he concentrates on women, primarily temple dancers, the devadasis (also known as bayaderes) to whom he dedicates a substantial chapter. He is fascinated by the devadasis’ exotic and erotic dances and goes on to describe their sacred origin in a way which seems very erudite. According to him, these devadasis came from the Apsaras, the courtesans and the dancers of the Hindu god Indra. This book is very important because a number of writers (such as Lanzo del Vasto, Madame Blavatzky and Nietzsche) have used it as a general reference work on India and, above all, on the representation of the Indian woman.

Ce livre est consacré aux observations des mœurs et de la culture et de l’Extrême-Orient, mais s’attarde plus particulièrement sur les femmes. Le périple du narrateur qui comprend Aden, Suez, Ceylan et finalement l’Inde est rempli d’anecdotes et d’observations sur les mœurs. Après nous avoir décrit fakirs, chasses aux tigres, mariages de haute caste et légendes brahmaniques et bouddhistes, il s’attarde sur les femmes, surtout sur les devadasis (bayadères) de l’Inde, auxquelles il consacre un très long chapitre. Les danses exotiques et érotiques des bayadères le fascinent et il nous explique, d’une façon qui peut paraître très érudite, leur origine sacré. D’après lui, ces bayadères descendirent des Apsaras, des courtisanes et des danseuses du dieu hindou, Indra. Ce livre est très important puisqu’il a servi comme référence à beaucoup auteurs (comme Lanzo del Vasto, Madame Blavatsky et Nietzsche) qui se consacraient à l’Inde et surtout à la représentation de la femme indienne.
[DU]

LENS, Louis de, Documents inédits ou peu connus sur François Bernier, Angers: Barassé, 1873, 52 pp.

PETIT DE JULLEVILLE, Louis, Histoire de la colonisation française aux Indes et en Amérique, jusqu’à la Révolution de 1789, Nancy: Imprimerie de Crépin-Leblond, 1873, 20 pp.
NUMM- 5790750 | Gallica

SUMMER, Mary, pseud. (FOUCAUX, Marie), Les Religieuses bouddhistes, depuis Sakya-Mouni jusqu’à nos jours, Paris: Leroux, 1873, 82 pp.
Google Books

VERNE, Jules, Le Tour du monde en quatre-vingts jours, Paris: Hetzel, 1873, 220 pp.
NUMM- 103339 | Gallica
IFN- 8600244 | Gallica

l’Itinéraire de Phileas Fogg à travers l’Inde / Phileas Fogg’s route across India (FN)

lintineraire-de-phileas-fogg-a-travers-linde

1874
[Multiple Authors], Bulletin officiel des Établissements français de l’Inde, volume 48, issues 1 to 12, Pondicherry: Imprimerie du Gouvernement, 1874.
British Library

DARVILLE, William, L’Inde contemporaine, chasse aux tigres, l’Indoustan, nuits de Delhi et révolte de Cipayes, Limoges: Ardant, 1874, 320 pp.

Darville’s L’Inde contemporaine is a fictionalized travelogue constructed from three narratives that were later divided into separately published texts (1882, 1883 and 1885). The first two books describe the ubiquitous tiger hunt and then the narrator’s voyage around India, while the final section switches narrator and features a first-person narrative by a revolutionary leader named Thimour. Thimour recounts his heroic, but failed attempts to organize mass insurgency against the British during the Indian uprisings (1857−58). The interest lies in his manipulation as a mouthpiece for a specifically French agenda since Thimour not only voices the impossibility of Indian self-rule, but in doing so also suggests the need for an alternative French-led intervention and leadership.

Il s’agit d’un récit de voyage romancé qui contient trois volets, qui furent ensuite publiés séparément en 1882, en 1883 et en 1885. Les deux premiers livres raconte une chasse au tigre, un genre qui était presque de rigueur à l’époque, suivie du récit de voyage en Inde du narrateur, le dernier livre change de narrateur et présente une narration à la première personne d’un chef des révolutionnaires nommé Thimour. Ce dernier raconte ses tentatives héroïques, mais vouées à l’échec, d’organiser une révolte de masse contre les Britanniques pendant la rébellion de 1857. L’intérêt de ce récit se trouve dans le fait que Thimour est manipulé pour être porte-parole d’une perspective explicitement française de ces événements, puisque Thimour s’exprime quant à l’impossibilité d’une autodétermination indienne, mais en faisant ceci, il suggère qu’il faudrait une intervention militaire et une prise en charge de la situation, tous les deux menés par les Français.
[NF]

DURET, Théodore, Voyage en Asie: le Japon, la Chine, la Mongolie, Java, Ceylan, l’Inde…, Paris: Lévy, 1874, 370 pp.
NUMM- 5408633 | Gallica

JACOLLIOT, Louis, Christna et le Christ, Lingam, Nara, Spiritus sanctus, Phallus, Priape, le cygne de Léda, la colombe de Marie, Paris: Librairie internationale, 1874, 380 pp.

Louis Jacolliot was a French administrator in India. He was also an important member of the Theosophical Society whose members included the better known Annie Besant. Jacolliot’s works on India are theological comparisons between the Judaeo-Christian framework and the brahmanical framework. This work further explores that connection in making a specific claim that the Hindu god, ‘Krishna’ was appropriated as ‘Christ’.
[JM]

Louis Jacolliot était un administrateur français en Inde. Il était également un des membres importants de la Société Théosophale dont faisait partie Annie Besant, qui est plus connue. Les ouvrages de Jacolliot sur l’Inde sont des comparaisons théologiques entre les systèmes judéo-chrétien et bramhanique. Cet ouvrage explore davantage cette connexion en affirmant que le dieu hindou Krishna était a été transposé en Christ.
[JM/CJ]

LEROY-BEAULIEU, Paul, De la colonisation chez les peuples modernes, Paris: Guillaumin, 1874, 623 pp.
Google Books

1875
[Multiple Authors], Bulletin officiel des Établissements français de l’Inde, volume 49, issues 1 to 12, Pondicherry: Imprimerie du Gouvernement, 1875.
Part 1 | British Library
Part 2 | British Library

DELORT, Théodore, La Première Escadre de la France dans les Indes, Paris: Berger-Levrault, 1875, 90 pp.

DUFLOT DE MOFRAS, Eugène, Les Anglais et l’Inde, par M. de Valbezen, Paris: Brière, 1875, 23 pp.

GONDRY DU JARDINET, Jules, L’Anneau du meurtrier. [Une arrestation sous la Commune de1871. Une noble vengeance. Les Derniers Moments d’un rajah de Mysore. La Mortalité en France et en Europe. Un combat d’avant-garde], Paris: L’Almanach du Pèlerin, 1875, 247 pp.

JACOLLIOT, Louis, Voyage aux ruines de Golconde et à la cité des morts (Indoustan), Paris: Dentu, 1875, 394 pp.

Jacolliot set out to explore the ruins of Tirouvicarré from Pondichéry. He passes Chelambrum and Cuddaloor on the way and explores the temples of Tanjavur, Travancore, Mysore, the Carnatic, and the caves of Ellora, Elephanta, Karle and Golconda in the Deccan. Also along the Cavery, Trichnapoly, Seringham, Madura, Tinivellé, Palam, Kolla and Trivandrum. This work is mostly a description of the caste system and parallels between the Indian caste system and the society of ancient Greece and Rome.
[JM]

JACOLLIOT, Louis, Le Spiritisme dans le monde: l’initiation et les sciences occultes dans l’Inde et chez tous les peuples de l’antiquité, Paris: Librairie internationale, 1875, 364 pp.
Gallica
[1892 edition]

JACOLLIOT, Marguerite Faye, Trois mois sur le Gange et le Brahmapoutre, Paris: Dentu, 1875, 290 pp.
Gallica

ROUSSELET, Louis, L’Inde des rajahs: voyage dans l’Inde centrale et dans les présidences de Bombay et du Bengale, Paris: Hachette, 1875, 844 pp.
NUMM- 5680174 | Gallica

ROUSSELET, Louis, Tableau des races de l’Inde septentrionale, Paris: Leroux, 1875, 16 pp.

SACHOT, Octave, La France et l’Empire des Indes: les fondateurs de la domination française dans la péninsule indienne, officiers de fortune européens chez les princes hindous contemporains, Paris: Sarlit, 1875, 287 pp.

SENART, Émile, Essai sur la légende du Buddha, son caractère et ses origines, Paris: Imprimerie nationale, 1875, 540 pp.

1876
[Multiple Authors], Bulletin officiel des Établissements français de l’Inde, volume 50, issues 1 to 12, Pondicherry: Imprimerie du Gouvernement, 1876.
Part 1 | British Library
Part 2 | British Library

FONTANE, Marius, Essais de poésie védique, Paris: Lemerre, 1876, 48 pp.

GOBINEAU, Joseph Arthur, comte de, Nouvelles asiatiques, Paris: Didier, 1876, 436 pp.
NUMM- 5746338 | Gallica

JACOLLIOT, Louis, Le Pariah dans l’humanité, Paris: Librairie internationale, 1876, 349 pp.

JACOLLIOT, Louis, Les Traditions indo-européennes et africaines, Paris: Librairie internationale, 1876, 324 pp.
NUMM- 115879 | Gallica

In this work, Jacolliot explores the mythology of Greek, Roman and Vedic India as representative of the ‘Indo-European tradition’ and of ancient Egypt as representative of the African tradition.
[JM]

Dans cet ouvrage, Jacolliot examine les mythologies grecque, romaine et védiques indiennes en tant que représentatives de la “tradition indo-européenne”, et celle de l’ancienne Égypte, de la tradition africaine.
[JM/CJ]

JACOLLIOT, Louis, Voyage au pays des éléphants, Paris: Dentu, 1876, 351 pp.

SAHIB, pseud. (LESAGE, Louis Ernest), La Frégate “L’Incomprise”: voyage autour du monde, Paris: Vannier, 1876, 212 pp.

1877
[Multiple Authors], Bulletin officiel des Établissements français de l’Inde, volume 51, issues 1 to 12, Pondicherry: Imprimerie du Gouvernement, 1877.
Part 1 | British Library
Part 2 | British Library

CHAROLAIS, Louis de, pseud. (CHAUVET, Pierre-Louis-Honoré), L’Inde française. Deux années sur la côte de Coromandel, Paris: Challamel, 1877, 248 pp.
NUMM- 5838290 | Gallica

DELARBRE, Jules, Les Colonies françaises, leur organisation, leur administration et leurs principaux actes organiques, Paris: Imprimerie nationale, 1877, 394 pp.
NUMM- 5839187 | Gallica

GALLET, Louis, Le Roi de Lahore, Paris: Lévy, 1877, 50 pp.
IFN- 8405729 | Gallica

GOBLET D’ALVIELLA, Eugène, Inde et Himalaya, souvenirs de voyage, Paris: Plon, 1877, 395 pp.

JACOLLIOT, Louis, La Femme dans l’Inde: la femme aux temps védiques, aux temps brahmaniques et dans l’Inde de la décadence, Paris: Lacroix, 1877, 348 pp.

JACOLLIOT, Louis, Rois, prêtres et castes, Paris: Librairie internationale, 1877, 364 pp.

An exploration into the caste system, Jacolliot describes the caste system in India as springing from three distinct occupations: rulers, priests and workers. He notes that all ancient societies had a similar system of social hierarchy and then explores why the caste system in India evolved into an ever-more complicated and non-inclusive set of groups. In his explanation, he blames the brahmanical hierarchy for corrupting the caste system and leading it to a path of stagnation, and exclusive groups. This work of Jacolliot is unusual simply because, while simultaneously following his chosen path of glorifying the theology and philosophy of ancient India, he agrees with contemporary commentators about the stagnation and negative impact of the caste system. While the majority of the book delves into the evolution of the social groups in ancient India, the brief but negative depiction of caste in contemporary India is a unusual admission for a man who spent much of his literary life challenging the status quo!
[JM]

Jacolliot explore dans cet ouvrage le système de castes en Inde. Il repose, selon lui, sur trois métiers différents: les dirigeants, les prêtres et la main-d’oeuvre. Il souligne que toutes les sociétés antiques ont la même organisation construite sur la hiérarchie sociale puis explique comment le système de castes en Inde a évolué en une organisation de groupes encore plus complexe et non-inclusif. Dans ses commentaires, il reproche aux chefs brahmanes d’avoir corrompu le système de castes et de l’avoir laissé stagner tout en excluant des groupes. Cet ouvrage de Jacolliot est inhabituel: alors qu’il conserve sa présentation valorisante de la théologie et de la philosophie de l’Inde antique, il partage l’avis des commentateurs contemporains sur la stagnation et l’impact négatif des castes. Alors que l’évolution des groupes sociaux de l’Inde antique est étudiée minutieusement dans l’ensemble du livre, la courte mais négative description des castes dans l’Inde contemporaine est un aveu inhabituel pour un homme qui a cherché, toute sa vie, à contester le statuo quo dans son écriture.
[JM/CJ]

JACOLLIOT, Louis, Second voyage au pays des éléphants, Paris: Dentu, 1877, 369 pp.

NEYMARCK, Alfred, Colbert et son temps, 2 vols, Paris: Dentu, 1877, 1,478 pp.
NUMM- 25942 > Tome 1 | Gallica
NUMM- 25943 > Tome 2 | Gallica
Reproduction : Fac-sim. de l’éd. de Paris : E. Dentu, 1877

PONT-JEST, René de, Le Procès des Thugs, Paris: Bunel, 1877, 560 pp.

RABOISSON, M., Étude sur les colonies et la colonisation au regard de la France, Paris: Challamel, 1877, 127 pp.
NUMM- 5791079 | Gallica

1878
[Multiple Authors], Bulletin officiel des Établissements français de l’Inde, volume 52, issues 1 to 9, Pondicherry: Imprimerie du Gouvernement, 1878.
British Library

[no author], Voyage dans l’Inde, Epinal: Olivier-Pinot, 1878, 19 pp.

BERGAIGNE, Abel, and Maurice BLOOMFIELD (ed.), La Religion védique d’après les hymnes du Rig Veda. Les éléments de la mythologie védique dans les phénomènes naturels et dans le culte, 4 vols, Paris: Vieweg et Bouillon, 1878, 1412 pp.
NUMM- 33054 > Tome 1 | Gallica
NUMM- 111479 > Tome 2 | Gallica
NUMM- 33081 > Tome 4 | Gallica
Le tome 3 n’est pas numérisé

JACOLLIOT, Louis, Voyage au pays des brahmes, Paris: Dentu, 1878, 357 pp.

This was Jacolliot’s description of central India, particularly the holy regions along the Ganga. His description of the areas includes his opinions and theories of the formation of the brahmanical caste and their role in Indian society. The first part of the book describes his journey from southern India to central India and the areas of the Ganga and Brahmaputra rivers. The account of the journey is frequently interspersed with stories from Indian mythology as well as brief insights on the evolution of the brahmin caste over the centuries. The second part of the book is dedicated in equal parts of a description of the land and the scenery, as well as a detailed account of the allure of Bijapur as a conquest, first by the Mughals, and then by Europeans; and the vigorous attempts of these parties to acquire it militarily. The third part of the book details his travels in the region of Bijapur. There is a detailed description of the monuments, particularly the Islamic monuments and the Muslim presence in Bijapur, in addition of the description of various ceremonies performed by brahmins of the region during funerals.
[JM]

Dans cet ouvrage, Jacolliot décrit l’Inde centrale, plus particulièrement les régions sacrées des bords du Gange. Il y mêle ses opinions et ses théories sur la formation de la caste brahmanique et son rôle dans la société indienne. La première partie du livre décrit son voyage du sud au centre de l’Inde et sur les rives du Gange et du Brahmaputra. Le récit du voyage est fréquemment entrecoupé par des histoires tirées de la mythologie indienne ainsi que par de courts commentaires sur l’évolution de la caste des Brahmanes au cours des siècles. La deuxième partie s’équilibre entre la description du paysage et le récit détaillé de l’attrait que représentait la conquête de Bijapur pourr les Moghols dans un premier temps, puis pour les Européens, et les tentatives musclées de ces groupes pour s’en emparer par la force. La troisième partie raconte en détails son voyage dans la région de Bijapur. Les monuments sont décrits avec minutie, particulièrement les monuments musulmans. Il relate l’époque musulmane de Bijapur et ajoute la description de plusieurs cérémonies brahmaniques funéraires de la région.
[JM/CJ]

LAMARRE, Clovis, and Adalbert FROUT DE FONTPERTUIS, L’Inde britannique et l’Exposition de 1878, Paris: Delagrave, 1878, 287 pp.

POTHUAU, Alexis, and Léon SAY, Projet de loi, adopté par la Chambre des députés et portant abandon temporaire à la colonie de l’Inde française, pour l’exécution du chemin de fer de Pondichéry, de tout ou partie de la subvention versée annuellement par cette colonie au Trésor public, Versailles: Imprimerie de Mouillot, 28 pp.

SUMMER, Mary, pseud. (FOUCAUX, Marie), Contes et légendes de l’Inde ancienne, Paris: Leroux, 1878, 163 pp.

VERNE, Jules, Les Grands Voyages et les grands voyageurs. Découverte de la terre, Paris: Hetzel, 1878, 352 pp.

1879
[Multiple Authors], Bulletin officiel des Établissements français de l’Inde, volume 53, issues 1 to 12, Pondicherry: Imprimerie du Gouvernement, 1879.
Part 1 | British Library
Part 2 | British Library
Part 3 | British Library

BARTH, Auguste, Les Religions de l’Inde, Paris: Sandoz et Fischbacher, 1879, 175 pp.
NUMM- 375386 | Gallica

DUTT, Toru, Le Journal de Mademoiselle d’Arvers, Paris: Didier, 1879, 292 pp.
NUMM- 5695448 | Gallica

Toru Dutt was born in Rambagan (Calcutta) in 1856. The Dutts left for Europe when Toru was thirteen. She and her elder sister Aru learned French at school in Nice and then began to translate French poetry into English. These translations were published (with their father’s help) in 1876 with the title A Sheaf Gleaned in French Fields. This was the only work published during her lifetime as she died in Calcutta in 1877, aged 21. Her father published her works after her death. Le Journal de Mademoiselle D’Arvers (1879) is considered to be the first francophone novel written by an Indian author. Only a few copies exist outside the Bibliothèque Nationale de France and, today, we have access to this novel mainly through its English translation. In this novel, and in its posthumously published twin work in English, Bianca, or The Young Spanish Maiden (published in the Bengal Magazine in 1878), Dutt explores characters totally immersed in a French or a British context. In 1882, Ancient Ballads and Legends of Hindustan was published. It’s a series of texts in English that adapt great Hindu legends from Sanskrit such as ‘Savitri’ from the Mahabharata or ‘Sindhu’ and ‘Sîta’ from the Ramayana. Her letters attest to her attachment to her Indianness. Toru Dutt represents the perfect example of a cosmopolitan figure in nineteenth-century Bengal, trying to keep alive her multiple identities.

Toru Dutt est née à Rambagan (Calcutta) en 1856. Elle a treize ans lorsque la famille Dutt se rend en Europe. Sa sœur, Aru, et elle, apprendront le français à Nice. Elles entament un projet de traduction de poèmes français en anglais. Ses traductions furent publiées en 1876 sous le titre de A Sheaf Gleaned in French Fields. Ce fut la seule œuvre publiée de son vivant. Elle meurt à Calcutta en 1877, âgée de vingt-et-un ans. Son père, Govin Chandra Dutt travaillera à l’édition de ses écrits. Le Journal de Mademoiselle d’Avers (1879) est considéré comme le premier roman francophone écrit par un auteur indien. Il n’exisite que quelques exemplaires hors de la Bibliothèque Nationale de France, aujourd’hui, nous avons principalement accès à ce texte par le biais de la traduction anglaise. Dans ce roman, comme dans son roman inachevé et posthume, Bianca, or the Young Spanish Maiden (publié par le Bengal Magazine en 1878), Dutt explore des personnages totalement plongés dans un contexte culturel et linguistique français ou anglais. En 1882, une série de textes adaptant du sanskrit à l’anglais, des récits de légendes hindoues sera publiée sous le titre, Ancient Ballads and Legends of Hindustan, comme par exemple «Savitri» du Mahabharata, «Sindhu» et «Sîta» tirées du Ramayana. Ses lettres attestent également de son attachement profond pour son «indianité». La critique l’a souvent considérée à tort comme un auteur acculturé. Toru Dutt représente le parfait exemple de la figure cosmopolite Bengali au XIXe siècle qui tente de rassembler ses identités plurielles.
[MB]

ROCHECHOUART, Julien de, Excursions autour du monde. Les Indes, la Birmanie, la Malaisie, le Japon et les États-Unis, Paris: Plon, 1879, 287 pp.

ROUSSELET, Louis, Le Charmeur de serpents, Paris: Hachette, 1879, 321 pp.
NUMM- 5829045 | Gallica

Rousselet’s popular adventure fiction (reissued five times until 1925) tells the story of André Bourquien’s journey to rescue his sister from Nana Sahib, assisted by his faithful Indian companion and snake charmer, Mali, during the Indian uprisings (1857–58). Published in the early years of the Third Republic, the Indian uprisings are used as a vehicle for promoting French colonialism over their British rivals. This is depicted allegorically through the affection that arises between the French colonizer (André) and the colonized ‘other’ (Mali). Rather than attempting to rewrite the history of France’s loss of India, it uses France’s political marginalization in India as the starting point for creating an idealized vision of France’s mission civilisatrice and the politics of assimilation.

Le roman d’aventures populaire de Rousselet (réédité cinq fois jusqu’en 1925) raconte l’histoire du voyage d’André Bourquien entrepris pendant la révolte de 1857 à 1858 pour sauver sa sœur des mains de Nana Sahib avec l’aide de son compagnon indien fidèle, le charmeur de serpents Mali. Publié au début de la Troisième République, la révolte de 1857 figure comme un moyen de promouvoir le colonialisme des Français face à leurs rivaux britanniques. La représentation de ce fait se montre de façon allégorique dans l’amitié qui naît entre le colonisateur français (André) et l’Autre colonisé (Mali). Au lieu de tenter une réinterprétation de l’histoire de la perte de l’Inde par la France, l’auteur se sert de la marginalisation politique de la France en Inde comme le point de départ d’une vision idéalisée de la mission civilisatrice française et d’une politique de l’assimilation.
[NF]

ROUSSELET, Louis, Les Royaumes de l’Inde, Paris: Hachette, 1879, 208 pp.


Annotators:
[DU] Dhana Underwood, University of Liverpool, UK
[MB] Maya Boutaghou, Florida International University, USA
[NF] Nicola Frith, Bangor University, UK

Leave a Reply